mercredi 13 avril 2011

STANISLAS DE CRACOVIE

Évêque, Martyr, Saint
1030-1079

11 avril

Saint Stanislas, né le 26 juillet 1030, à Szczepanow au sein d'une noble et vertueuse famille étudia d'abord à Gniezno puis à Paris où il prit en Sorbonne suivre ses grades de droit et de théologie, refusant toutefois, par humilité, le bonnet de docteur. Ordonné prêtre à son retour en Pologne, il fut nommé chanoine de Cracovie et fut un directeur de conscience si renommé qu'à la mort de Lambert Zula, il fut élu évêque de Cracovie, charge qu'il n'accepta que par ordre exprès du pape Alexandre II (1072).
Le roi Boleslas II le Cruel qui régnait alors sur la Pologne, menait une vie si scandaleuse, qu'au nom de l'épiscopat polonais, Stanislas dut le menacer d'excommunication. Pour se venger, le Roi imagina de faire condamner l'Evêque pour captation d'héritage. En effet, Stanislas avait acheté la terre de Piotrawin, mais n'avait pas demandé la quittance du vendeur, mort depuis ; Boleslas obligea les héritiers à l'attaquer pour usurpation de biens. Sur le point d'être condamné sous de faux témoignages, Stanislas demanda un délai de trois jours, au bout desquels, après avoir jeûné, prié et veillé, il fit ouvrir le tombeau du vendeur ; il toucha le cadavre de sa crosse, lui ordonna de se lever, et l'homme ressuscité l'accompagna au tribunal : Voici Pierre qui m'a vendu la terre de Piotrawin ; il est ressuscité pour rendre témoignage devant vous. Demandez-lui s'il n'est pas vrai que je lui ai payé le prix de cette terre. C'est un homme connu, son tombeau est ouvert ; Dieu vient de le ressusciter pour rendre témoignage à la vérité : sa parole vaut mieux que celle des témoins. Boleslas s'amenda, puis reprit sa vie de débauches ce qui lui valut d'être excommunié.
Alors que Stanislas célébrait la messe dans l'église Saint-Michel, en-dehors des murs de Cracovie, Boleslas envoya contre lui des soldats mais, comme ils furent terrassés, le Roi entra lui-même, l'épée à la main et tua l'Evêque.
Le corps fut traîné dehors et mis en lambeaux mais, deux jours entiers, des aigles protégèrent les restes qui furent recueillis par des prêtres et enterrés à la porte de l'église (8 mai 1079). Saint Stanislas a été canonisé par Innocent IV (1253) et mis au calendrier de l'église universelle, (7 mai) par Clément VIII.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire