mercredi 13 avril 2011

MARGUERITE DE CASTELLO

Dominicaine, Bienheureuse
+ 1320

13 avril

Marguerite était native de Metela, citadelle sur le fleuve Metaur, non loin d'Urbino et de Citta-di-Castello. Elle naquit aveugle, mais elle supporta ce malheur, dès son enfance même, avec une patience et une résignation héroïque, persuadée que Dieu le lui avait envoyé, pour qu'il procurât le salut de son âme.
Vers ce temps, se répandit partout le bruit de la sainteté et des miracles du B. Jacques du tiers-ordre de saint François, une foule d'infirmes venaient en pèlerinage à son tombeau, afin de recouvrer leur santé par son intercession. La jeune Marguerite aussi y fut conduite par ses parents, mais Dieu ne voulut pas qu'elle fut guérie. Ses parents, qui ne regardaient pas cet événement avec les yeux de la religion, ni dans l'esprit d'un vrai chrétien, en furent très-affligés, et laissèrent leur fille à Citta-di-Castello, dans le couvent de sainte Marguerite, qui maintenant n'existe plus. Mais comme on ne voulut pas la garder , à cause de sa cécité, deux époux pleins de piété, Venturino et Grigia, la reçurent chez eux, et lui donnèrent les soins les plus affectueux. Quoique jeune encore d'années, elle était très-versée dans la doctrine chrétienne, et à même de donner aux autres sur ce point l'instruction la plus solide. Elle savait par cœur l'office de la Sainte-Vierge et le psautier, qui lui fournissaient souvent matière aux plus sublimes réflexions. Cette rare vertu et cette notion de la plus sainte de toutes les sciences inspirèrent la plus grande admiration à toutes les personnes qui la connaissaient ; on ne pouvait s'empêcher de la regarder comme particulièrement favorisée du ciel.
Sa vertu ayant été éprouvée de la manière la plus éclatante, elle reçut le voile dans le tiers-ordre de saint Dominique, dans l'église duquel elle avait fait tous les jours ses exercices de dévotion. Les actes de la bienheureuse Vierge rapportent beaucoup de miracles opérés par son intercession, avant et après sa mort. Elle quitta ce monde le 13 Avril 1320, et c'est à ce jour qu'appartient proprement cette notice. Les uns la nomment Sainte, les autres Bienheureuse.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire