samedi 9 avril 2011

KATARZYNA FARON

Religieuse, Martyre, Bienheureuse
1913-1944

9 avril

Katarzyna Celestyna Faron naquit le 24 avril 1913 dans la ville polonaise de Zabrzez.
Plus tard, elle entra chez les Petites Servantes de l’Immaculée Conception et, après ses vœux perpétuels et après avoir acquis une maturité spirituelle indéniable, elle devînt supérieure de la communauté de Brzozow.
Après l’avènement du régime nazi et, comprenant les conséquences que cette utopie pourrait engendrer, elle offrit sa vie pour un prêtre qui en était devenu adepte. La Gestapo ayant eu connaissance de l’aversion de sœur Katarzyna envers le nazisme, l’arrêta et l’envoya aux travaux forcés à Auschwitz.
Dans ce camp de concentration de triste mémoire ― situé tout près de la frontière polonaise ― sœur Katarzyna affronta héroïquement les souffrances les plus horribles, venant à mourir des suites de celles-ci le jour de Pâques, 9 avril 1944, alors qu’elle allait bientôt (le 24 avril) fêter ses trente-et-un ans.
Elle fait partie de la “cohorte” des 108 martyrs des camps de concentration nazis, durant la Seconde Guerre mondiale, que le 13 juin 1999, à Varsovie, sur la place Pilsudski, le Pape Jean-Paul II l’éleva aux honneurs des autels, “ad perpetuam rei memoriam”.
« Les martyrs du nazisme sont morts pour la plupart dans les camps de concentration. Des prêtres diocésains et religieux furent arrêtés parce qu’ils refusaient de renoncer à leurs activités pastorales, défendaient les Juifs ou les communistes, des prêtres furent fusillés par raillerie le Vendredi Saint. »
Mais, ce n’est pas tout. Un chroniquer explique que, « le nombre élevé de prêtres est lié au fait que le nazisme s’acharnait tout particulièrement contre les hommes d’Église qui par leur témoignage dénonçaient un système basé sur la violence et la haine ».
Ce même jour, fut aussi celui de la glorification du fondateur de la Congrégation à laquelle appartenait sœur Katarzyna, le laïc Edmund Bojanowski.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire