mercredi 13 avril 2011

IDE DE LOUVAIN

Comtesse, Épouse, Mère et Bienheureuse 
(1065-1139)

13 avril

Voici une bienheureuse mystique qui semble se perdre dans la nuit des temps…
Il faut savoir qu’elle est aussi connue sous le nom de Yde de Louvain et Ide de Brabant-Louvain et qu’elle était la fille de Henri II, comte de Louvain et d’Adèle de Betuwe, comtesse des Basques.
Nous savons peu de choses sur elle, même si, par les efforts des généalogistes qui s’intéressent aux familles royales, nous savons tout de même qu’elle naquit en 1065 et qu’elle épousa Baudouin II, comte de Hainaut, Flandres, Valenciennes, Ostrvent et Douai, qui était, lui, fils de Baudouin VI de Mons, comte de Flandres et de Richilde, et que grâce, ou à la suite de ce mariage, elle devint ensuite comtesse de Hainaut en 1084.
De cette union naquirent plusieurs enfants que les mêmes généalogistes énumèrent, sans toutefois être certains de leur nombre.
Il y eût, tout d’abord, Arnulf Ier de Hainaut, né en 1083 — Ide n’avait alors que 18 ans — ; puis une fille qui porta le même prénom que sa mère : Ide de Hainaut, née en 1085 et décédée en 1102.
Vient ensuite Baudouin III, comte de Hainaut dit Hapkin, né en 1088 et décédé en 1119 ; puis une fille qui porta le prénom de sa grand-mère paternelle, Richilde de Hainaut, née deux ans plus tard, en 1090, laquelle épousa en premières noces Guy seigneur de Chièvres, et en secondes noces, vers 1100, Thomas de Marle (1073-1130). Elle décéda en 1143.
Un cinquième enfant est encore né en 1094 : Alix de Hainaut, dont le décès est signalé en 1159.
Un autre enfant encore, dont la date de naissance n’est pas précisée : Simon qui fut chanoine à Liège.
Les généalogistes, généralement de grands chercheurs, n’ont point trouvé d’autre descendance à ce couple, mais leur incertitude laissant planer des doutes, il est probable que la bienheureuse Ide de Louvain ait eu d’autres enfants, ce qui ne l’a nullement empêchée d’être une bonne épouse, une mère attentionnée et une chrétienne dont l’exemple peut être proposé à toutes les mères de la terre.
D’après les hagiographes, elle aurait été favorisée de charismes, dont celui de la stigmatisation.
Manquant d’autres éléments, nous sommes obligés de procéder un peu comme les généalogistes, dont nous parlions plus haut… par bribes de renseignements qui ont davantage rapport aux renseignements de l’état civil qu’à un extrait biographique…
Elle décéda en 1139 et sa fête fut fixée au 13 avril.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire