mercredi 13 avril 2011

IDE DE BOULOGNE

Duchesse, Mère et Sainte
c. 1040-1113

13 avril

Comme pour son homonyme de Louvain, nous ne savons que peu de choses sur Ide de Boulogne, « contemporaine de Guillaume le Conquérant et de la première croisade ».
Elle serait née vers 1040 en Ardenne, et était la fille de Godefoi II le Barbu, duc de Basse-Lotharingie et de Doda.
« Ide de Lorraine — explique Jean-Pierre Dickès qui vient de publier une biographie de cette sainte — est une figure injustement méconnue du XIe siècle français. Descendante de Charlemagne et nièce du Pape Etienne XI, elle épouse le Comte Eustache de Boulogne qui sauve la vie de Guillaume le Conquérant lors de la bataille d’Hastings. Car, continue d’expliquer le même auteur, « belle-sœur de Geoffroy, évêque de Paris et chancelier du roi de France Philippe Ier, son influence politique est considérable ».
En 1056 elle épousa Eustache II, comte de Boulogne et de ce mariage naquirent au mois trois enfants :
Eustache III, né vers 1058, futur comte de Boulogne, mort en 1125 ; Godefoy de Bouillon, né vers 1061, duc de Basse-Lotharingie, devenu par la suite avoué du Saint-Sépulchre et un troisième enfant, Baudoin I, né vers 1065, devenu ensuite comte d’Édesse, mais surtout, roi de Jérusalem.
En effet, vers le 15 août et début septembre 1095, les Lorrains entraînés par le duc de Lorraine, Godefroy, et ses deux frères, tous trois fils d’Ide de Boulogne, se dirigent vers Pontarlier pour la vallée du Danube et la Terre Sainte, parce que les “Français” se mettent enfin en route pour la Croisade.
« Ide de Boulogne — raconte encore Jean-Pierre Dickès — a fondé de nombreuses abbayes et sa charité auprès des pauvres lui a valu de devenir sainte ».
Elle correspondait avec les grands de l’époque, parmi lesquels il nous faut citer saint Anselme, le grand archevêque de Canterbury, que l’Église a également placé sur les autels.
« Entre la Croix et l’Epée — poursuit le même auteur, dans un raccourci saisissant —, elle bâtit des cathédrales vénère le précieux sang du Christ et sera canonisée. Son épopée nous entraîne dans un étonnant voyage au cœur de l’Histoire médiévale ».
Ide de Boulogne fonda, en effet, plusieurs abbayes, surtout en Picardie, avant de remettre sa belle âme à Dieu, en 1113. Ses reliques reposent à Bayeux où elles peuvent être vénérées.
Elle est fêtée le 13 avril qui semble avoir été la date de son décès.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire