samedi 2 avril 2011

ENGRÁCIA DE BRAGA


Vierge, Martyre et Sainte
ca. † 303

3 avril

Sainte Engracia de Braga
Elle est probablement née — selon certains auteurs — à Braga, dans le nord de l'actuel Portugal.

Ses parents, sans lui demander son avis, l’avaient promise en mariage à un noble maure — de ceux que l'on appelait alors “mosarabes”, pour les différencier de ceux qui étaient nés en Afrique du nord — un parmi tant d'autres qui occupaient alors le territoire péninsulaire ; mais Engrácia, fidèle au vœu qu’elle avait fait, de garder sa virginité, s’est enfouie en Castille, pour éviter le mariage qui ne lui convenait pas.

Le fiancé, qui se sentit gravement outragé, la poursuivit jusqu’aux alentours de la ville de Carbajales de Alba, dans la province de Zamora, où il la décapita — pour qu'elle ne puisse appartenir à personne d'autre, pensait-il — et jeta son corps dans la lagune que la rivière Guadiana forme tout près de Badajoz. Cette rivière coule le long de l’actuelle frontière luso-espagnole, de Badajoz, jusqu’au sud des deux pays, à Vila Real de Santo António, et se jette dans l’océan Atlantique.

Quand le corps de la jeune fille fut retrouvé, on l’emporta à Badajoz —à presque un millier de km de là — : son tombeau fut érigé dans le monastère de saint Augustin en cette ville espagnole, qui jouxte la frontière portugaise. (Cf. Père José Leite, SJ)
Alphonse Rocha

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire