mercredi 13 avril 2011

DAVID URIBE VELASCO

Prêtre, Martyr, Saint
1888-1927

12 avril

David Uribe Velasco, prêtre du diocèse de Chilpancingo, est né à Buenavista de Cuéllar, Guerrero (Mexique), le 29 décembre 1888 et décédé près de San José Vidal, Vista Hermosa, Morelia, le 12 avril 1927.

Fils de Juan Uribe Ayal et de Victoriana Velasco Gutierrez, le septième d’une famille de onze enfants d’une famille pauvre. Baptisé le 6 janvier 1889, il entre au séminaire à Chilapa en 1903 à l’âge de 14 ans. Excellent étudiant, sous-diacre en 1910, diacre en 1911, et a été ordonné le 2 mars 1913. Prêtre de paroisse à Buenavista de Cuéllar, secrétaire de l’évêque Antonio Hernandez Rodriguez de Tobasco, en 1914, David et son évêque durent partir à Chilapa, Guerrero, en raison de la violence antireligieuse qui balayait le pays. Prêtre de paroisse à Zirandaro, l’insurrection de Zapatista l’obligea à retourner à Chilapa. Prêtre de paroisse à Buenavista de Cuéllar, Telotlsapan et Iguala en Guerrero. Le 30 juillet 1926, pour une question de sécurité publique, les évêques du Mexique ordonnèrent la fermeture des églises. David, réticent mais obéissant, accepta, mais retourna plus tard secrètement à son devoir pastoral.

Durant la période qui va de 1914 à 1934, la période la plus sanglante de la persécution religieuse au Mexique, des prêtres, des laïcs, hommes et femmes animés d’un amour profond pour l’Église et pour la Sainte Vierge, offrirent leur vie à Jésus-Christ au cri de : « Vive le Christ Roi ». La persécution a eu son pont culminant durant les années 1926 à 1929, quand le Président de la République, Plutarco Relias Calles, promulgua une loi sur les cultes qui faisait entrer dans la pratique les dispositions prévues dans la Constitution de 1917. Ces dispositions, connues sous les nom de « Ley Calles » (Loi Calles), réglaient le nombre des prêtres par localité, interdisaient la présence de prêtres étrangers dans le pays, limitaient l’exercice des actes de culte, et interdisaient les séminaires et les couvents. Face à ces restrictions, et après des négociations sans issue des Évêques du Mexique avec les autorités gouvernementales, l’Église du Mexique, en signe de protestation, décida de suspendre tout acte de culte.

La liste est longue des chrétiens qui ont offert leur vie au Christ, et beaucoup d’entre eux sont restés anonymes. Parmi eux tous, se détachent 22 prêtres diocésains, dont le père David Uribe Velasco.

Arrêté par les militaires le 7 avril 1927 à Cuernavaca, il écrivit son testament le 11 avril 1927, et le lendemain fut conduit dans un lieu isolé près de San Jose Vidal, Morales, où il fut mis à mort.

Béatifié le 22 novembre 1992, il fut canonisé le 21 mai 2000 par le pape Jean Paul II.

2 commentaires:

  1. Bonjour,
    quelqu'un sait quel jour on peut le commémorer ?

    RépondreSupprimer
  2. Cher ami, le 12 Avril, tel que c'est inscrit en haut du message.
    En tout cas c'est ce que dit la "Martyrologe romain".

    RépondreSupprimer