mardi 29 mars 2011

BERCAIRE DE HAUTVILLERS

Abbé, Saint
+ 685

26 mars

Dom Pérignon, l'"inventeur" du vin de
Champagne, moine à Hautvillers
Bercaire sortait d'une famille illustre de l'Aquitaine, et vint au monde vers l'an 636. Saint Nivard, archevêque de Reims, se chargea de son éducation, et le fit instruire dans les lettres et dans la piété. L'éducation que reçut Bercaire lui inspira du mépris pour le monde, et il se retira dans l'abbaye de Luxeuil alors gouvernée par saint Valbert.
Son humilité et sa fidélité à remplir ses devoirs le firent bientôt distinguer des autres religieux. Etant revenu à Reims, il engagea saint Nivard à fonder le monastère de Hautvilliers[1], où il alla vivre avec quelques autres religieux. On l'obligea d'en prendre la conduite.
Animé d'un grand zèle pour la gloire de Dieu, il fonda lui-même deux monastères dans la forêt de Der, au diocèse de Châlons-sur-Marne, l'un appelé Puisye ou Montierender, pour des hommes, et l'autre nommé Pellemoutier, pour des filles.
Il enrichit ces monastères de reliques qu'il avait apportées de Rome et Jérusalem, où il avait été en pèlerinage. Il donna à celui de Montierender, où il fixa sa résidence, plusieurs terres qui lui étaient venues de sa fa mille ; mais il devint la victime de son zèle pour le salut des âmes.
Le moine Daguin, indigné d'une correction qu'il lui avait faite, alla pendant la nuit le percer d'un coup de couteau. Le coupable lui ayant été présenté, pour qu'il décidât lui-même de la punition, il se contenta de l'exhorter à la pénitence, et de lui conseiller de faire un pèlerinage a Rome. Daguin sortit du cloître, et n'y revint plus. Le Saint languit deux jours, et mourut le 27 ou le 28 Mars 696.
Sa sainteté fut bientôt confirmée par beaucoup de miracles, et l'Eglise l'a toujours honoré comme un martyr de charité et de justice. Ses restes mortels, après diverses translations, ont été apportés à Moutier-en-der, où ils furent soigneusement gardés jusqu'à la fin du dernier siècle.

SOURCE : Alban Butler : Vie des Pères, Martyrs et autres principaux Saints… – Traduction : Jean-François Godescard.


[1] Ce fut là que quelques siècles plus tard Dom Pérignon découvrit la méthode de fabrication du fameux vin de Champagne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire