samedi 5 février 2011

LAURENT DE CANTORBERY

Évêque, Saint
+ 619

2 février

Ce Saint fut un de ceux qui accompagnèrent saint Augustin en Angleterre, lorsqu'il passa dans cette île, vers l'an 597, pour y prêcher l'Évangile.
Après la mort de ce saint missionnaire, il fut jugé digne de lui succéder sur le siège épiscopal de Cantorbéry. Eadbaud, fils et successeur du saint roi Ethelbert, ayant donné dans les superstitions de l'idolâtrie, et ayant même épousé la veuve de son père, Laurent mit tout en usage pour le retirer de l'abîme où il s'était précipité; mais il eut la douleur de voir tous ses efforts sans succès. Désespérant donc de convertir un prince qui était tout à la fois païen et incestueux, il résolut de passer en France, comme quelques autres chrétiens l'avaient déjà fait ; il était même sur le point d'exécuter son dessein, et il allait partir, sans un événement extraordinaire qui le retint. Saint Pierre lui apparut en songe la veille de son départ, et il lui reprocha la lâcheté qui lui faisait abandonner un troupeau racheté de tout le sang de Jésus-Christ ; il le fouetta ensuite si rudement, qu'il en eut le corps tout couvert de plaies. Le roi, qui vit de ses propres yeux les plaies causées par les coups que Laurent avait reçus, en fut si vivement frappé que ses yeux s'ouvrirent à la lumière ; il se convertit, embrassa la religion chrétienne, et ne chercha plus que les moyens de faire connaître Jésus-Christ à ses sujets. Notre Saint ne survécut pas beaucoup à ce merveilleux changement ; il mourut en 619, après avoir gouverné onze ans son église. On trouve son nom dans le martyrologe romain.
SOURCE : Alban Butler : Vie des Pères, Martyrs et autres principaux Saints… – Traduction : Jean-François Godescard.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire