mardi 8 février 2011

JOSÉPHINE GABRIELLE BONINO

Religieuse, Fondatrice, Bienheureuse
1843-1906

8 février

Giuseppina Gabriella Bonino naît à Savigliano dans le Piémont en 1843 dans une famille qui lui donne une éducation solide et pieuse fondée sur le respect des humbles et des pauvres.
A l’âge de 12 ans, en 1855, sa famille déménagea, à Tourin à cause des engagements professionnels du père qui était médecin. Elle y fréquenta l’école de Sœurs de saint Joseph, ce qui contribua beaucoup à l’approfondissement de sa vie intérieure. Ce fut là, qu’à 18 ans, elle obtînt de son directeur spirituel l’autorisation de faire temporairement vœu de chasteté et se dévoua à des œuvres de charité.
À l'âge de 26 ans elle retourna dans son Savigliano natal. Là, elle s’engagea, chaque jour davantage, dans les activités de sa paroisse, devenant même la Présidente de la Pie Union des Filles de Marie.
Suite à une maladie — un néoplasie à la colonne vertébrale, le 21 mai 1876 — dont elle guérit grâce à la Sainte Vierge — c’est pourquoi elle fit le pèlerinage de Lourdes pour remercier la Maman du ciel —, elle fit vœu de se consacrer entièrement au service des pauvres. Après avoir assisté son père et sa mère — décédée en 1876 — de façon exemplaire jusqu'à leur mort, elle se retira, en 1880, dans un monastère pour se préparer spirituellement à sa fondation. Elle alla tout d’abord chez les Carmélites de Moncalieri et ensuite chez les Visitandines de Pinerolo. Ces deux séjours réveillèrent en elle un désir qui la travaillait depuis bien longtemps : entrer en clôture.
Mais, l’appel à aider les autres fut alors bien plus fort et elle décida définitivement de donner vie à une nouvelle famille religieuse pour aider tous les besogneux, les orphelins, les personnes âgés, les malades, et d’instruire les jeunes filles. Prenant comme modèle la Sainte Famille de Nazareth, elle fonda — après l’accord de son directeur spirituel d’alors, le chanoine Louis Davicino — un institut qu’elle “baptisa” : “Sœurs de la Sainte Famille de Nazareth”.
Le 8 septembre 1887, fête de la Nativité de Marie, elle obtînt l’approbation canonique diocésaine de son Institut et, le 6 octobre, avec onze autres jeunes filles, Joséphine sa profession solennelle et prit le nom de Joséphine Gabrielle de Jésus.
Dans les ans qui suivirent, elle engagea toutes ses énergies et le patrimoine hérité de ses parents dans la construction de la Maison-Mère à Savigliano, avec une église comme annexe, et dans la formation des sœurs. Elle fonda cinq autres communautés et, en honneur de la Madonna, elle voulut que les premières soient fondées prés du Sanctuaire de Loreto.
Toute sa vie, elle a vécu de cet idéal familial, aussi bien dans cette église domestique que fut sa famille, que dans sa communauté qui fut sa famille spirituelle. Son charisme fut la charité familiale qui se traduit pour elle comme pour ses sœurs par ce programme : chaque personne qui vient au monde a davantage faim d'amour que de pain et a droit à une famille; la communauté chrétienne est appelée à aller au devant des nécessiteux. Message très actuel pour la société d'aujourd'hui.
Elle décéda le 8 février 1906, âgée de 62 ans, à Savone, d’une pneumonie foudroyante. Son corps fut inhumé dans le cimetière de Savigliano, mais fut par la suite — le 8 avril 1961 — déposé dans l’église de la Maison-Mère
Mère Joséphine Gabriella Bonino fut béatifiée le 7 mai 1995, par le Serviteur de Dieu Jean-Paul II, place Saint-Pierre.
SOURCE : www.vatican.va/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire