dimanche 6 février 2011

ANGELO DE FURCI

Augustin, Bienheureux
1246-1327

6 février

Angelo de Furcio, augustin, naquit en 1246 dans le petit château de Furci, diocèse de Chieti, dans les Abruzzes. Ses parents, Adaliptus et Albatia, à ce que racontent les biographes du bienheureux, eurent une vision de l'archange saint Michel, qui leur annonça la naissance d'un enfant rempli de dons de Dieu. Le bienheureux passa son enfance à Furci, et à Cornaclano, où son oncle était supérieur du monastère bénédictin de Saint Ange.
Après la mort de son père, il embrassa la vie religieuse dans le couvent des augustins, à Vasto Aimone, où il acheva ses études et fut consacré prêtre. Vers l'an 1271, il se rendit à Paris, où enseignait alors Gilles Colonna. Il y resta cinq ans, et de retour en Italie, fut d'abord lecteur de théologie dans le couvent de Saint-Augustin de Naples, ensuite provincial en 1287. Il refusa les évêchés de Melfi et d'Acerra, qui lui avaient été offerts. Ses vertus, en particulier son humilité, lui valurent un grand renom de sainteté.
Il exerça une grande influence sur les âmes comme prédicateur et confesseur. Sa mort eut lieu le 6 février 1327, à Naples. Ses reliques furent transférées de Naples à Furci en 1808. Son culte ab immemorabili a été confirmé par le Saint-Siège, le 17 décembre 1888. Il écrivit un Commentaire sur l'Évangile de saint Matthieu, qui, paraît-il, n'est pas arrivrjusqu'à nous.
SOURCE : Dictionnaire d’Histoire et de Géographie ecclésiastiques ; Letouze, Paris, 1914.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire