mercredi 26 janvier 2011

MICHEL KOZAL

Évêque, Martyr, Bienheureux
1893-1943

Michel Kozal naquît en 1893 en Pologne dans une famille de paysans. Il fut ordonné prêtre en 1918 et exerça notamment son ministère comme curé dans la ville de Bydgoszcz. Pie XII le nomma évêque auxiliaire de Wloclawek le 13 juin 1939 à la veille de la deuxième Guerre mondiale, avec le titre épiscopal de Lappa.
Lorsque les Allemands envahirent la Pologne, le diocèse de Wloclawek se trouva dans la région annexée au Reich. Régime d’occupation terrible où les nazis s’acharnèrent à détruire toutes les élites, telles que les professeurs d’université ou le clergé. Le diocèse, particulièrement frappé, verra disparaître au cours de la guerre la moitié de son clergé. De Mgr Kozal, comme de tel ou tel autre martyr polonais béatifié, on peut donc dire qu’il est ‘‘un parmi tant de milliers’’. Dès le 7 novembre 1939, il fut arrêté, interné et torturé, d’abord dans un couvent à Wloclawek, puis à Lad, Szczeglin et Berlin. Le 3 avril 1941, il fut déporté à Dachau. Il y restera 20 mois, maltraité par ses gardiens, mais offrant les services de son ministère aux autres déportés.
Le 26 janvier 1943, à l’infirmerie du camp, un médecin l’acheva en lui faisant une injection. Lors de la clôture du Congrès Eucharistique de Pologne à Varsovie, le 14 juin 1987, Jean-Paul II le béatifia, comme martyr ayant témoigné d’une fidélité inébranlable au Christ.
Béatifié le 14 juin 1987  à Varsovie  par le Pape Jean Paul II, lui-même polonais, de sainte mémoire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire