jeudi 20 janvier 2011

EPIPHANE DE PAVIE

Évêque, Saint
† 497

Les miracles et l'éminente sainteté d'Epiphane rendirent partout son nom célèbre. Il jouit de la plus haute considération auprès des derniers Empereurs d'Occident, et des Rois Odoacre et Théodoric, quoique ces princes eussent des intérêts entièrement opposés. Rien ne pouvait résister à son éloquence et à sa charité : elles désarmèrent la fureur des barbares, obtinrent la vie et la liberté d'une multitude innombrable de captifs, procurèrent l'abolition de plusieurs lois extrêmement dures, et firent décharger les peuples d'une partie des tributs exorbitants dont on les avait écrasés. Ses aumônes immenses arrachèrent des bras de la mort un grand nombre de malheureux, tandis que son zèle arrêtait le cours d'un déluge d'iniquités qui couvrait la surface de la terre, dans ces temps de trouble et de confusion.
Epiphane fut envoyé en ambassade vers l'Empereur Anthème, puis à Toulouse vers Euric, Roi des Visigots, afin d'engager ces deux princes à faire la paix. La ville de Pavie ayant été ruinée par Odoacre, le Saint en releva les églises et la plupart des maisons. Il sut inspirer des sentiments d'humanité à Théodoric, au fort même de ses victoires. Quelque temps après il entreprit un voyage en Bourgogne, pour racheter les captifs détenus par le Roi Gondebaud, et par le prince Godegisile son frère. De retour à Pavie , il y mourut d'un catarrhe , en 497 , à l'âge de cinquante-huit ans. Il y avait trente ans qu'il gouvernait l'église de Pavie. En 962, son corps fut transféré à Hildesheim, dans la Basse-Saxe.
Alban Butler : Vies des pères, des martyrs, et des autres principaux saints… traduction de Jean François Godescard.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire